Crédit auto Suisse pour frontaliers : Détails

Travailler en Suisse quand on n’y habite pas, nécessite plusieurs adaptations. Il vous suffit de bien choisir la ou les bonnes banques pour recevoir son salaire, gérer ses transactions et épargner dans les meilleures conditions possibles. Vous êtes frontalier et vous voulez contracter une Crédit auto Suisse ? Vous avez raison de choisir cette option puisque les formules sont beaucoup plus avantageuses en Suisse.

Les conditions pour bénéficier d’un Crédit auto Suisse

En étant frontalier, vous devez remplir plusieurs critères pour pouvoir demander un crédit en Suisse.L’Obtention d’un crédit privé en Suisse est soumise à des constantes, qu’il faut remplir, pour pouvoir bénéficier d’un prêt d’argent. Un crédit personnel pour frontaliers est soumis au justificatif de revenu plus qu’au permis de séjour.

Comment avoir un crédit pour les frontaliers habitant en France et travaillant en Suisse ?

  • Etre majeur (+ de 18 ans)
  • Avoir un certain revenu en francs suisse (présenter les fiches de salaire)
  • Ne pas avoir d’autres crédits en cours
  • Si vous n’êtes pas Suisse, il est possible d’obtenir un crédit pour travail en Suisse, même en résidant du côté français (il faut avoir un permis G frontalier ou une carte de légitimation)
  • Dernière condition : avoir un permis de travail suisse C, L ou B

Crédit auto Suisse: Conditions spéciales aux Cantons

Il faut être employé dans le canton de Genève : il faut avoir une ancienneté d’un an, et dans la même société. Pour les autres cantons suisses : trois ans de travail, à la date de la demande.

Crédit auto Suisse: Conditions plus souples

En France, il faut donner la cause de sa demande de crédit, en Suisse, elle n’est généralement pas exigée, ce qui permet une meilleure confidentialité et un usage plus libre de son argent. Vous pouvez également demander des montants plus élevés, selon vos revenus. En Suisse, les montants accordés peuvent atteindre jusqu’à 80’000 francs, rarement au-delà même si des banques telles que Cembra et BANK-now proposent des montants maximaux à 250’000 francs. Le plafond est imposé à 75’000 euros en France. Mais généralement, les montants maximaux acceptés ne dépassent pas les 20’000 euros en France.

Même devise

Il faut prendre en compte la sécurité de vos transactions, puisque vous recevez votre salaire en CHF si vous être frontalier, il est plus raisonnable d’ouvrir un crédit en Suisse pour éviter les fluctuations du taux de change pendant la durée du remboursement. Attention cependant, si vous quittez votre emploi, vous devrez rembourser votre crédit suisse en CHF alors que vous recevez une rente chômage en euros, ce qui peut être lourd à assumer.

Les mensualités sont identiques en France et en Suisse

Si le client consulte directement sa banque pour faire son crédit à la consommation en France, il va obtenir des taux avantageux autour des 2 et 3%. Par contre, s’il s’adresse à des organismes spécialisés comme Cofidis, les taux sont bien plus élevés. Ils peuvent aller jusqu’à 20%. Dans ce cas, les mensualités sont similaires dans les deux pays.
Par exemple, pour un crédit de 10’000 CHF/euro en une durée de 12 mois, le bénéficiaire va payer entre 853 francs et 876 francs chez BANK-now et entre 847,64 euros et 857,10 euros chez Axa banque par exemple. En France, les assurances maladie et décès sont comprises dans le forfait mensuel, tandis qu’en Suisse, seule l’assurance décès est inclue dans le taux d’intérêt.

Les villes qui sont considérées comme frontalières

Il est possible de Faire un crédit en tant que frontalier, à condition d’être dans la bonne zone géographique. Pour bénéficier d’un prêt pour frontalier en Suisse, il faut être dans les départements français frontaliers avec la Suisse (il faut habiter dans ces régions pour posséder un permis G) :

• La Haute Savoie
• Le Doubs
• Le Haut Rhin
• La Drôme
• Le territoire de Belfort
• L’Ain

Les différents types de crédit en suisse

En générale, il est possible d’emprunter un montant de 3 000 chf jusqu’à 250 000 chf. Tout dépend du projet et du crédit privé souhaité. Cela va du plus petit crédit pour frontalier au prêt pour les français qui travaillent en Suisse. Il n’y a pas un organisme de crédit frontalier à conseiller plutôt qu’un autre, le mieux rester une sérieuse étude de concurrence.

Prêts en Suisse pour français :

• Crédit auto Suisse

Un Crédit auto Suisse pour frontalier permet d’acheter une nouvelle voiture et d’étaler la durée de son remboursement. Même chose pour un crédit moto, un crédit tracteur et un crédit bateau. Pour ceux qui souhaitent louer avec option d’achat, le leasing est l’autre alternative au crédit voiture classique.

• Prêt immobilier

Grâce au prêt immobilier en franc suisse, les propriétaires peuvent rénover leur domicile. Egalement, pour des travaux dans les maisons, la construction d’une piscine ou l’aménagement d’une terrasse.

• Prêt personnel (ou encore crédit à la consommation)

Etant frontalier emporte parfois des dépenses imprévues qui nécessitent l’obtention d’un prêt à la consommation permettant de faire face à ces dépenses. Prenons à titre d’exemple, Un prêt de 3000 chf permettra de renouveler sa garde-robe, d’acheter un ordinateur qui fonctionne ou d’essayer le dernier smartphone (avec un forfait international).

L’importance de votre situation professionnelle pour obtenir un crédit en Suisse

Lorsqu’on est en chômage, il est difficile de se voir accorder un crédit, et cela quel que soit le côté de la frontière où on dépose la demande. Cependant, qu’en France comme en suisse il est très difficile d’obtenir un crédit quand on est sans emploi.

Comme déjà vu, un prêt en Suisse pour français nécessitait le respect de conditions : principalement, avoir un emploi, spécialement lorsqu’on cherche un crédit consommation pour frontaliers. Si être chômeur reste inacceptable, il y a des possibilités de prêt pour les interdits bancaires, les fichés BDF et les FICP. Néanmoins, être interdit bancaire en France ne peut pas être considérée un obstacle pour avoir un prêt personnel d’argent Suisse.
S’il ne faut pas être demandeur d’emploi pour avoir un crédit en Suisse, on peut travailler de façon temporaire (être embauché depuis plus de 3 mois), être indépendant ou toucher une rente.

Un prêt en franc ou en franc suisse, la différence n’est que géographique : il faudra le rembourser, donc méfiance sur ses capacités de remboursement.

Les frontaliers enregistrés dans les banques de France doivent savoir que le fichier ne concerne pas les banques suisses, ils peuvent donc ouvrir un compte et profiter de tout ce que peut offrir une banque.

Notre conseil :

Cas de frontalier français:

En France, si vous possédez une bonne relation avec votre banquier et que ce dernier peut répondre à votre demande en termes de montants de crédit et de taux bas, de préférence, souscrire un crédit en France. Le cas échéant, le crédit en Suisse reste plus avantageux.

Cas de frontalier Suisse :

Vous pourriez penser qu’il y a des avantages d’avoir votre crédit en France, puisqu’ils proposent des taux bas. Mais réellement, vous avez très peu de chances d’acquérir des prêts à ces taux très avantageux.

N’étant pas client dans une banque française, vous devriez avoir un crédit à travers des structures spécialisées et professionnelles telles que Cofidis. Dans ce cas, les mensualités sont très identiques à celles pratiquées en Suisse. Du côté Financière, pas davantage à gagner dans un pays ou dans l’autre. Mais vous profiterez en Suisse du côté des montants qui sont plus élevés, et de la liberté de l’utilisation de votre crédit, car vous n’avez pas besoin de donner la raison de votre achat. Vous y gagnez également en prenant un crédit en Suisse, puisque cela vous évite un change.

(16)