Gongs tibétains : Histoire et origines

Le gong tibétain est cet impressionnant instrument en métal de forme ronde qui accompagne les séances de spiritualité bouddhistes et hindouistes. De grand ou de petit diamètre, les gongs tibétains ont les mêmes effets que les bols chantants : relaxation et harmonie de l’énergie vitale.

Le gong tibétain est une grande plaque métallique circulaire, suspendue par deux cordes à un support. Ils prenaient place dans les palais impériaux chinois et temples religieux pour accompagner les cérémonies et méditations.

Les bains de sons de gongs sont des pratiques de plus en plus courantes dans les grands centres de yoga et de méditation.

Aperçu historique des gongs tibétains

Le gong est un instrument de musique de forme ronde dont le diamètre peut varier entre 10 cm et 2 mètres.
Son utilisation remonte à 500 ans après J-C en Chine, Il est utilisé aussi dans les cérémonies rituelles bouddhistes et hindouistes dans les hauteurs de l’Himalaya, en Inde, Népal, Burma et Tibet.

Les grands gongs servaient à annoncer le début et la fin des cérémonies dans les cours impériales et temples religieux. Les différents métaux qui composent les gongs leur ont donné le privilège d’émettre différents sons. La fabrication artisanale des gongs a vite évolué, et son usage s’est élargit vers autres buts. Les méthodes de frappe sur le gong par différents mailloches permettent à cet instrument de propager des fréquences sonores à vertus thérapeutiques.

Les gongs sont fabriqués à la main par martelage. Ils étaient fabriqués en majorité en cuivre et bronze. Puis d’autres métaux sont entrés dans sa composition, on trouve des gongs tibétains à 5, 7 et même 12 métaux.

Comme les bols chantants tibétains, les sonorités émises par ces instruments varient selon les alliages, le poids et le diamètre. Plus le gong est grand, plus son son est grave et vice-versa.

On le trouve de nos jours, comme instrument de musique dans les orchestres asiatiques de renommée et comme outil de soins énergétiques en sonothérapie.

Le gong lunaire et le gong solaire

Les gongs tibétains servent à l’harmonisation des chakras pour retrouver bien-être physique et psychique. Faire chanter un gong consiste à le percuter au centre ou sur ses extrémités ou le frotter doucement par différentes sortes de mailloches selon les techniques ancestrales.

Il existe deux sortes de gongs tibétains. Le gong lunaire qui représente le féminin et le yin et le gong solaire qui représente le masculin et le yang.

L’harmonisation du yin et du yang et l’éveil des énergies vitales qui circulent entre les 7 chakras se fait grâce aux sons des gongs tibétains.

L’alternance des sons émis par le gong solaire et le gong lunaire vous font baigner dans une ambiance sonore magnifique de sérénité et de bonheur. Tout un bien-être est ressenti après un bain de sons de gongs tibétains.

Certains sentent même leur énergie se renouveler rien que de se mettre devant cet instrument métallique à vertus curatives.

(3)