La cartographie aérienne par drone : comment ça marche ?

Dans le monde de la technologie, les drones prennent rapidement le relais de la cartographie manuelle et des levés topographiques. Actuellement, en dehors de la vidéographie et de la photographie régulière, les drones sont très populaires dans la cartographie aérienne et les levés.

Méthodologie de la cartographie aérienne

Les drones font de la photogrammétrie aérienne. Elle est composée de deux mots Photo et Grammétrie. La photogrammétrie consiste donc à effectuer des calculs à l’aide de photos et les traiter plus tard à l’aide de la «technologie de photogrammétrie stéréo» pour la mesure. Par la suite, créer des informations topographiques précises pertinentes pour la planification et la surveillance rapide, en toute sécurité et à moindre coût.

Les résultats de la cartographie aérienne et du levé

Le levé aérien par drone peut vous aider à atteindre une précision jusqu’à 2-3 cm s’il est utilisé avec le levé DGPS au sol. Il existe de nombreux résultats de la cartographie aérienne qui sont largement utilisés à des fins d’ingénierie, comme suit:

  • Orthomosaïque
  • Carte topographique 3D
  • Contour
  • DEM (modèle d’élévation numérique)
  • DTM (modèle numérique de terrain)
  • Modèle 3D interactif

Orthomosaïque :

L’orthomosaïque est donc une grande image d’une zone qui peut être utilisée pour mesurer des distances réelles entre deux points donnés sur l’image. En termes simples, une orthomosaïque est une représentation précise de la surface de la Terre à partir d’une vue de dessus en 2D.

Cartographie aérienne topographique 3D :

Au lieu de virtualiser ou de tout regarder sur ordinateur, vous pouvez imprimer toutes les caractéristiques topographiques d’une zone particulière. Ceci est très utile pour toute armée ou toute entreprise qui envisage d’utiliser la zone d’une certaine manière selon son souhait.

Cartes de contour :

Le contour est la ligne d’imagerie qui joint les points de même élévation. Les cartes de contour sont très utiles pour l’ingénieur qui veut voir quels sont tous les endroits qui ont une altitude égale ou non.

DEM (modèle numérique d’élévation) par cartographie aérienne :

DEM montre le modèle entier dans différents codes de couleur. Les codes couleur indiquent l’élévation de toute la zone. Ceci est très utile pour calculer le volume de coupe et de remplissage d’une zone particulière.

DTM (modèle numérique de terrain) :

Le DTM est un modèle qui montre uniquement l’élévation de la surface du sol. Il n’affiche pas la hauteur des éléments créés par l’homme comme les bâtiments, les arbres, etc. Ceci est ensuite traité pour obtenir les cartes de contour.

Modèle 3D interactif ou mash 3D :

C’est la représentation d’endroits particuliers en utilisant des points. Vous pouvez dire que c’est une collection d’un grand nombre de points / pixels (> 1 milliard) où chaque point a des emplacements X, Y et Z dans un système de coordonnées 3D donné. Chaque point a également une valeur de couleur R, V, B correspondante, de sorte que tous les points combinés en fonction de leur position dans le système de coordonnées, il ressemble à une copie numérique du monde réel.

Depuis Orthomosaic, vous ne pouvez effectuer que des mesures 2D (distance / longueur). 3D mash Point Cloud nous donne la liberté de mesurer en 3D et nous permet ainsi de connaître la différence de hauteur entre deux points, l’estimation du volume d’une région spécifiée, le profil d’élévation d’une section, etc.

Photogrammétrie drone : Les meilleurs spécialistes en France

(2)